Clicky

Le daim

Harde de daims mâles


Difficulté : 3/5

 

Objectifs : téléobjectif mini 300mm

 

Période : toute l’année (+ en octobre)


 

Le daim

Le daim est un mammifère de la famille des cervidés comme le chevreuil ou le cerf. Son gabarit est plus proche de celui du cerf, bien qu’un petit peu plus petit (entre 85 et 100cm au garrot) pour un poids moyen de 60kg. Le mâle porte des bois plats et palmés à l’extrémité, la femelle s’appelle la daine et le(s) petit(s) faon(s) de daim. La couleur varie en fonction des individus et de la saison mais en général proche du roux tacheté de blanc. La période de reproduction ressemble fortement au brame du cerf et s’appel le raire du daim, elle à lieu en général en octobre mais cela dépend des conditions météo. C’est un animal que l’on à plutôt l’occasion de voir en captivité dans des parcs ou des zoos mais il existe en Alsace deux populations sauvages depuis de nombreuses année, la première et la plus connu dans l’Illwald (67) et la seconde plus petite dans le Kastenwald (68)

Photographier le daim

Ambiance daineLe daim affectionne les forêts de feuillus plus ou moins denses, il est assez difficile de le photographier dans ce milieu. En revanche la nuit mais surtout le matin tôt ou le soir tard, il est possible de l’observer en lisière de forêt ou dans des clairières, c’est le moment idéal pour le photographier. Comme pour beaucoup d’autres espèces, le repérage et l’observation sont très important, bien que les mâles soit plus imprévisible, il n’est pas rare de voir plusieurs jours de suite une ou des femelles au même endroit voir même avec des « habitudes ». Zone de nourrissage, de repos, ou de jeux pour les jeunes, une fois ces secteurs repérés il est possible de s’y installer en affût léger. La solution la plus simple consiste alors à se mettre dos à un arbre, matériel sur trépied avec un filet de camouflage par dessus. Positionné vous correctement, il faudra rester immobile plusieurs heures. Attention également au vent, il faut toujours l’avoir de face pour ne pas vous faire trahir par votre odeur. Il est également possible de pratiquer l’approche quand le terrain le permet, inutile de vouloir approcher un daim dans un prés si vous n’avez rien pour vous cacher. En octobre, pendant la période du raire, les mâles sont très excités et il est alors possible d’assister à des comportements originaux, des combats, et surtout d’écouter les mâles se défier et se répondre. Attention tout de même de ne pas prendre de risque inutile.

Quelques photos de daim

 

Daine en lisière de forêt

Daine en lisière de forêt

Daine avec ses faons dans une clairière

Daine avec ses faons

Harde de daims mâles

Harde de daims mâles

Faon de daim

Faon de daim

Petit rappel : même si vous trouvez un faon dans des hautes herbes près d’une forêt, ne le touché surtout pas ! il n’est pas abandonné, sa mère n’est pas loin mais si vous le touchez elle risque de l’abandonner.

Partagez cet article avec vos amis : Facebooktwittergoogle_plusmail