Clicky

Blog

[Idée sortie] La petite Camargue Alsacienne

Présentation

Libellule à quarte tachesLa petite Camargue alsacienne est une réserve naturelle crée en 1982, d’abord sur 120ha et depuis 2006 sur plus de 900ha. Situé en bordure du Rhin, la réserve comporte différents milieux comme des zones humides, des roselières, d’anciens bras du Rhin, des pelouses sèches, des prés de fauche, une forêt alluviale et des sources phréatiques.
La petite Camargue Alsacienne est également un lieu historique, ancienne pisciculture impériale de Huningue, elle abrite actuellement un programme de protection et de repeuplement en saumons du Rhin ainsi que d’autres programmes. Le site accueil également des programmes de recherches rattachés a l’université de Bâle en Suisse.

La biodiversité

ChampignonLa réserve compte plus de 170 espèces d’oiseaux dont 76 nicheurs (aigrettes, hérons, cormorans, martin-pêcheurs, etc…) Il n’est pas rare que des espèces plutôt rares en Alsace soit observés, notamment pendant les périodes de migration. 30 espèces de mammifères (chevreuil, renard, blaireau, lièvre, etc…), 12 espèces de poissons et 16 espèces d’amphibiens (rainette verte, triton crêté, sonneur à ventre jaune, etc…).
40 espèces de libellules et 35 espèces d’orthoptères ont également été dénombré.
Du côté flore, 15 variétés d’orchidées sauvages, 4 espèces protégées a l’échelon nationale et 35 régionale et pas moins de 600 variété de champignons.


Quelques photos de la petite Camargue Alsacienne

Grande aigrette

Grande aigrette

Pic épeiche

Pic épeiche


Les infos pratiques

La petite Camargue Alsacienne s’étend sur plusieurs villages, de Kembs à Saint Louis et jusqu’au Rhin, englobant même l’ile du Rhin. Il y a la possibilité de se stationner près du stade de l’Au à Saint Louis ou près de la maison éclusière toujours à St Louis. De la vous pourrez rejoindre les différents plans d’eau et les observatoires.

Les coordonnées GPS : 47° 37′ 39″ Nord 7° 32′ 27″ Est / 47.62739618, 7.54075472

Plus d’infos encore sur le site de la Petite Camargue Alsacienne


 

Partagez cet article avec vos amis : Facebooktwittergoogle_plusmail

Soyez le premier à publier un commentaire.