Clicky

Blog

[Macro] Le demi-deuil ou échiquier commun

Le demi-deuil est un papillon assez courant en Alsace comme dans le reste de la France, il fait son apparition à la fin du printemps. C’est un sujet courant et assez simple à photographier ce qui le rend accessible pour les débutants en macro mais permet également d’essayer de nouvelles choses ou encore de sortir des sentiers battus.
Demi-deuil
 
Melanargia galathea possède énormément de nom : Demi deuil, Echiquier, Echiquier commun ou encore Arge galathée. C’est un papillon diurne (papillon de jour) présent dans toute la France à partir de fin mai et jusqu’à septembre. Facilement reconnaissable, le demi-deuil est blanc et noir représentant le dessin d’un échiquier.
 
Demi-deuil sur marguerite
 
Tous les papillons ont des plantes de prédilection aussi appelés plantes hôtes, dans le cas du demi-deuil c’est les centaurées. La chenille en revanche se nourrit de poacées. Le demi deuil se trouve facilement dans tous les milieux herbus mais il n’est pas rare de le voir en bordure de culture notamment de blé.
 

Demi-deuil Demi-deuil Demi-deuil 10


 
L’échiquier est un papillon plutôt facile à photographier, il se laisse facilement approcher. Si vous tombez sur un papillon sympa qui accepte de rester en place, n’hésitez pas à faire le tour pour trouver le meilleur angle de vue. Attention à la lumière et attention également de ne pas créer d’ombre sur votre sujet qui s’envolera immédiatement. Le matin au levé du soleil, votre sujet ne bougera pas d’une aile, ça sera alors l’occasion d’essayer divers cadrage.

Pensez à prendre du recul et essayez d’integrer le papillon dans son environnement. Les gros plans sur les yeux ou les détails des ailes sont de bons compléments dans une série. Pendant la grosse saison, il n’est pas rare de trouver plusieurs papillons sur le même support, il faut alors essayer de composer avec les différents sujets.
 
Demi-deuil en duo
 
Pour la partie technique, tous les objectifs peuvent convenir, pensez à travailler en mode AV ou priorité ouverture, il faut que votre profondeur de champs soit suffisante pour avoir le papillons entièrement nette tout en gardant un joli bokeh pour détacher votre sujet. Sur les bridges et compacts, le mode macro peut être utilisé dans ce cas la. Le sujet étant immobile vous n’avez pas besoin d’énormément de vitesse.
 
Demi-deuil en contre jour
 
Si vous avez des questions ou si vous voulez partager vos conseils, astuces ou expériences avec ce joli papillon, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Partagez cet article avec vos amis : Facebooktwittergoogle_plusmail

Soyez le premier à publier un commentaire.