Clicky

Blog

Bouquetin mâle

[Mammifère] Le bouquetin des Alpes

Petite infidélité à l’Alsace, je suis allé rencontrer le bouquetin grâce à un ami photographe que je vous avais déjà présenté (Olivier Gutfreund) et si les bouquetins sont impressionnants en photos, ils le sont encore plus en vrai !
 
Bouquetin mâle au lever du soleil
 

Capra ibrex

Plusieurs nom pour une seule et même espèce, bouquetin ou bouquetin des Alpes ou encore bouquetin Alpin. L’histoire de l’espèce est assez compliqué, tantôt décimé au courant du XVeme siècle, puis réintroduit, l’homme à comme toujours joué un rôle important dans les populations de bouquetins. En France, l’espèce est présente dans plusieurs massifs des Alpes. Le bouquetin est un animal de montagne par excellence, on le trouve entre 500 et 3500m d’altitude.Portrait d'un jeune bouquetinLe bouquetin est un mammifère de la famille des bovidés. Il ne porte pas de bois mais des cornes, d’ailleurs la femelle qui s’appelle étagne en a également, elles sont simplement plus petites. Les petits s’appellent les cabris, il faut attendre souvent presque un an avant de pouvoir différencier le sexe. La taille d’un bouquetin varie entre 70 et 90cm au garrot en fonction de l’age et du sexe pour un poids compris entre 35kg et près de 100kg pour un gros mâle en fonction de la saison. Parlons de saisons justement, l’hiver et en particulier le mois de décembre correspond à la période du rut, c’est le moment où les mâles se mesurent les uns aux autres pour s’octroyer les faveurs des femelles. Cela donne lieu à des « combats » face à face, des positions sur les pattes arrières ou encore des tirages de langue. C’est certainement l’un de meilleurs moment de l’année pour les photographier. Il y a également le printemps pour la naissance des petits. Pour les amoureux de beaux paysages, il y a l’hiver. En réalité il est possible de faire de très belles photos de bouquetins toute l’année et je vous y encourage vivement.
 

Photographier le bouquetin

Je ne vous donnerais pas de lieu précis mais il est très facile de trouver les massifs où il est possible d’observer des bouquetins. Une fois cette étape faite, il ne reste plus qu’à se concentrer sur la partie photo. Point de vu matériel, il est possible d’utiliser presque n’importe quel appareil, du compact au reflex, avec bien entendu une préférence pour ce dernier.
Au niveau objectif, la aussi de nombreuses possibilités. Un grand angle permettra de mettre l’animal dans son environnement, un petit téléobjectif pour des ambiances avec un ou plusieurs bouquetin(s) et pour finir les grandes focales, fixes ou zoom permettront de faire des gros plans ou des portraits.

Il n’y a pas de difficulté particulière pour photographier les grandes cornes, le plus difficile est très probablement de sortir des sentiers battus et de faire des images originales. Jouez avec les ambiances, les lumières et les attitudes. Les bouquetins ne sont pas trop farouches, il est donc possible de faire de nombreux essais, profitez en.

Toutes les photos de cet article ont été prises au Canon 7D et Tamron 150-600. Comme ce matériel n’est plus d’actualité, je vous conseil les nouvelles génération que vous trouverez chez Miss Numerique le CANON 7D Mark II nu ainsi que le nouveau TAMRON SP 150-600 mm f/5-6.3 VC USD G2 monture CANON
 
Bouquetin mâle suivant une femelle

Quelques photos de bouquetins

Bouquetin mâle Ombre chinoise de bouquetin mâle
Jeune bouquetin du Creux du Van Portrait de bouquetin en rut


 

 

Partagez cet article avec vos amis : Facebooktwittergoogle_plusmail

2 comments were added, add yours.

    • Lionel

      Merci Olivier, je sais que t’en as des plus jolies encore 😉