Clicky

Blog

Duo de grives litorne sur un arbre

[Oiseau] La grive litorne

Tout le monde à déjà entendu l’expression « faute de grives on mange des merles » mais en y réfléchissant bien, si tout le monde à déjà vu un merle, ce n’est pas toujours le cas pour les grives. Il existe plusieurs espèce de grives, plus d’une trentaine même. Aujourd’hui c’est de la litorne dont je vais vous parler.


Grive litorne dans un arbre
 

Ça ressemble à quoi une grive litorne ?

La grive litorne fait partie des passereaux comme bon nombres d’oiseaux, cela implique qu’elle chante. Et côté chanson, elle se défend plutôt bien, c’est même souvent le premier indicateur de sa présence. Son cri lui a d’ailleurs donné son surnom dans certaines régions ou certains pays. Duo de grives litorne sur un arbreL’alimentation de la grive est principalement composée d’insectes, de larves et dans notre région de fruits sur l’arbre ou au sol. La plupart du temps, cet oiseau est présent en Alsace en hiver. Au début de l’hiver il y a encore pas mal de fruits au sol, notamment des pommes qui permettent un joli festin. Au niveau gabarit, la grive litorne est sensiblement de la même taille qu’un merle voir à peine plus grande soit une quarantaine de centimètres d’envergure. Elle est facile à reconnaître par rapport aux autres grives car beaucoup plus colorée. Le dessus de la tête et la nuque son grises, le dos est brun. La partie inférieur est blanchâtre avec la poitrine légèrement jaune. Le bec est jaune et les pattes noires.

Faute de grives on mange des merles signifie que faute d’avoir ce que l’on veut, on se contente de ce que l’on a.

 

 

Comment la photographier

Il n’y a pas de techniques ou d’astuces particulières, photographier la grive litorne comporte une bonne part de chance comme souvent dans la photo de nature. Les grives se déplacent souvent en groupe et sont très mobiles. Il n’y a que lorsqu’elles trouvent de la nourriture en quantité qu’elles restent dans un secteur assez longtemps, c’est à ce moment là qu’il faudra en profiter pour faire des photos. Le plus dur est peut-être d’isoler un individu, bien que les photos de groupe peuvent être sympa aussi. Dans les arbres, il est difficile de photographier un oiseau sans avoir de branches parasites. Une solution assez simple et qui peut donner de très bons résultats est de déposer des pommes bien mûrs (de préférence du jardin ou d’un verger local) au pied d’un arbre. Les grives, mais également d’autres oiseaux frugivores viendront se régaler et vous laisseront la possibilité de leurs tirer le portrait.
 

Quelques photos de grives litornes


Grive litornes en vol Groupe de grives litornes


 

Quelques livres sur les oiseaux dont les grives

 

 

Partagez cet article avec vos amis : Facebooktwittergoogle_plusmail

Soyez le premier à publier un commentaire.